• taux

    BONDS Europe/Les taux des pays les plus fragiles de la zone remontent

     

    Paris (awp/afp) - Les taux d'emprunt des pays jugés plus fragiles se sont légèrement tendus jeudi sur le marché obligataire en zone euro, pâtissant d'un environnement marqué par une certaine incertitude.

     

    Même si les investisseurs n'hésitent pas à se tourner vers les actifs risqués tels que les actions, ils font preuve d'une "certaine prudence" notamment vis-à-vis de la dette de certains pays jugés plus fragiles de la zone euro, comme l'Italie, l'Espagne ou encore le Portugal, indique Nordine Naam, stratégiste obligataire chez Natixis.

     

    A 18H00 (16H00 GMT), le taux à 10 ans de l'Italie, qui évolue en sens inverse de la demande, s'est établi à 4,467% contre 4,450% mercredi sur le marché secondaire, où s'échange la dette déjà émise.

     

    Le pays a effectué "une adjudication mitigée, un peu mal accueillie" à 3 ans et jugée "limite" à échéance 30 ans jeudi, ce qui est peut-être lié en partie à l'abaissement mardi de la note du pays par l'agence de notation Standard and Poor's, indique M. Naam.

     

    Le taux à 10 ans de l'Espagne a progressé à 4,819% contre 4,808% mercredi, celui du Portugal à 6,901% contre 6,767% la veille.

     

    Ces différents pays sont "sous pression depuis quelques jours", avec notamment l'éclatement d'une crise politique au Portugal, explique le stratégiste.

     

    Mercredi, le président portugais a toutefois accordé son soutien à la coalition de centre-droit en vue de mettre fin à la grave crise politique qui a déstabilisé le gouvernement et inquiété les partenaires européens de ce pays sous assistance financière.

     

    Du côté des pays jugés les plus solides de la zone euro, également considérés comme des valeurs refuges par les investisseurs, le taux de l'Allemagne s'est inscrit à 1,623% contre 1,658% la veille, celui de la France à 2,230% contre 2,246% mercredi.

     

    La dette allemande a notamment bénéficié de la détente sur les taux américains, après un discours plutôt favorable à une politique monétaire accommodante prononcé mercredi soir par le président de la banque centrale américaine Ben Bernanke, souligne M. Naam.

     

    Hors zone euro, le taux britannique à 10 ans a baissé à 2,379% contre 2,414% la veille.

     

    Aux Etats-Unis, le taux à 10 ans évoluait à 2,606% contre 2,624% la veille, celui à 30 ans à 3,663% contre 3,649%. Le taux à 3 mois était stable à 0,03%.

     

    Sur le marché interbancaire, l'Euribor a progressé à 0,218% contre 0,217% la veille, contrairement au Libor qui a baissé à 0,268% contre 0,269%.

     

    rp

    « pekin under fire »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :